Jean-Sébastien d'Aboville - Photographe

Ukraine - Odessa, Statue sur les quais du port

Parfois appelée "la perle de la Mer Noire", Odessa et une des plus importantes villes d'Ukraine et un port majeur pour l'économie du pays. Située à 500 kilomètres au sud de Kiev et comptant un peu plus d'un million d'habitants, la ville est également le chef-lieu de l'oblast d'Odessa.

Par sa position stratégique au croisement des routes commerciales entre l'Europe centrale et le Moyen-orient et entre l'Occident et l'Asie, la région est habitée depuis l'antiquité. Elle sera sous domination polonaise aux environs de l'an Mil, puis au XIIIème siècle, la région passera sous le contrôle des Tatars, peuple originaire de Turquie, puis au XVIème  elle sera incorporée à l'Empire Ottoman. Les bords de la Mer Noire deviendront russe après 1791 et la victoire des Cosaques, alliés du Tsar, lors de la guerre russo-ottomane. C'est en 1794 que la ville d'Odessa fût officiellement fondée mais elle ne se développera vraiment qu'à partir de 1803 sous l'impulsion d'Armand du Plessis, Duc de Richelieu et petit-neveu du Cardinal. Ce dernier à fui les persécutions de la Révolution Française et s'est réfugié auprès du Tsar Alexandre 1er qui le nommera Gouverneur d'Odessa. Ses origines françaises influenceront l'architecture de la ville de style classique et son plan en damier typique des villes créés à cette époque.

Le XXème siècle apportera également à Odessa son lot de guerres, révolutions et massacres mais une fois le calme revenu, la ville devient la station balnéaire favorite des apparatchiks du régime soviétique après avoir été celle des tsars jusqu'à la révolution de 1917.

 

Ukraine - Odessa Détail du tympan de l'église Panleleymonivsky

Comme partout en Ukraine, Odessa compte de nombreuses églises orthodoxe surmontées de leurs bulbes colorés. Depuis la fin de l'occupation soviétique et de la persécution religieuse initiée par Staline, toutes sont parfaitement entretenues et ne désemplissent pas. Toutes les générations d'ukrainiens y côtoient pèlerins et touristes.

Du centre, on peut gagner le front de mer par le monumental Escalier du Potemkine, aussi appelé Escalier Primorski qui date de 1841. Il permet de franchir par 192 marches le dénivelé qui sépare la vielle ville de la mer et du port.

Port franc ouvert sur la Mer Noire, et au delà du Bosphore sur la Méditerrannée, Odessa est une des principale porte de l'Ukraine sur le monde . Des cargos de toutes origines se succèdent pour (dé)charger leurs marchandises dans un ballet permanent de grues, de camions et de trains entiers qui pour beaucoup viennent d'au delà des frontières ukrainienne.

 

Ukraine - Odessa Statue du Duc de Richelieu en haut de l'escalier PotemkineAujourd'hui le tourisme est une des principale ressources de la ville. A la belle saison, elle est prise d'assaut par les estivants et l'agitation se déplace des quais du port vers les plages et le centre-ville où l'on trouve une magnifique galerie commerciale fin XIXème ainsi que bars, boites de nuit et autres cercles de jeux où n'entre pas qui veut. En effet, devant la plupart d'entre eux, veille un cerbère qui prend soin de ne laisser entrer que les personnes recommandées et qui se charge également d'éloigner d'un sec "other platform !" les porteurs d'appareils-photo... Hors-saison, ces établissements qui contribuent à perpétuer la réputation sulfureuse de la ville ne sont fréquentés que par des individus à la mode « men-in-black » et qui ne se déplacent qu'en convois de plusieurs grosses berlines toute aussi noire que les costards de leurs occupants. Jamais inquiété par la police, ils sont la partie visible des dérives mafieuse et de la corruption qui gangrène le pays. Heureusement, on trouve aussi bon nombre d'établissements moins sélect ou se Ukraine - Odessa galerie marchanderetrouvent la jeunesse de la ville et les touristes qui sont en grande majorité originaire des pays d'ex-URSS.

 

 

Il est facile de se rendre d'un point à l'autre de la ville en utilisant un tramway hors d'âge à bord duquel on achète son ticket directement au receveur sans même à aller jusqu'à lui. Votre billet passera de main en main jusqu'à lui, même si il est à l'autre bout de la rame, et votre ticket accompagné de la monnaie reviendra à vous par le même chemin. Une seule chose est totalement anachronique dans ces véhicules : un panneau lumineux sur lequel défilent les arrêts desservis.

Ukraine - Odessa. Le tramway devant l'église Panleleymonivsky

 

 

Bien qu'étant une des plus riche ville d'Ukraine, il y à une très forte disparité dans sa répartition : dans une même rue, on peut trouver côte-à côte un immeuble ravalé et pimpant et une ruine qui sert de lieu de rendez-vous à de nombreux chiens errants.

 

Toute en contrastes, Odessa est une ville intrigante qui peut être très animée en haute-saison mais qui reste calme le reste de l'année à part dans les quelques quartiers commerçants du centre-ville et surtout sur les quais du port où l'activité ne cesse jamais.
 


 

Cliquez sur les images pour parcourir l'album

 

 

http://www.jeansebastiendaboville.com/2bgal/img/odessa/odessa-11_GF.jpg

 


http://www.jeansebastiendaboville.com/2bgal/img/odessa/odessa-5_GF.jpg

 

http://www.jeansebastiendaboville.com/2bgal/img/odessa/odessa-28_GF.jpg

 

Ukraine - Odessa Chien dans les ruines


Ukraine - Odessa, un cargo dans le port


http://www.jeansebastiendaboville.com/2bgal/img/odessa/odessa-36_GF.jpg


 


 


 


 

Published by Jean-Sébastien - - Ukraine

commentaires

Hébergé par Overblog